Pour le savoir, nous avons analysé des corpus significatifs de titres et de résumés d'articles portant sur les crises publiés (au cours des années 2009, 2010 et 2011) dans les principaux sites d'information panafricaine en ligne (allafrica.com, afrik.com, lesafriques.com, jeuneafrique.com, panapress.com, grioo.com etc.)

5TypesCrises_SitesPanAf_2007_2011.pngDe cette analyse, il s'est avéré que cinq "types" de crises ont retenu l'attention : "crise économique, monétaire et financière" ; "crise alimentaire et humanitaire", "crise énergétique", "crise socio-politique" et enfin, "crise à dimension internationale, voire mondiale".

La figure 1 ci-contre met en évidence le fait que la crise économique, monétaire et financière semble avoir eu nettement plus d'écho que les autres types de crise dans les informations panafricaines en ligne durant ces trois dernières années. Toutefois, il nous est donné de noter que l'année 2010 a clairement constitué un point d'inflexion des cinq courbes représentant l'évolution des cinq types de crise en jeu.

ProfilsCrise_SitesPanAf_2007_2011.pngLa figure 2 ci-contre permet de mieux cerner la portée de ces inflexions. Ici, pour chaque "type" de crise, nous avons calculé son poids relatif (en %) par rapport à sa performance globale sur les trois années (2009, 2010 et 2011). Vu sous cet angle on peut faire les observations suivantes :

- L'évocation, dans l'information panafricaine en ligne, de la "dimension internationale et mondiale des crises" et des "crises économiques, monétaires et financières" en particulier a été nettement moins importante en 2011 qu'en 2009 et en 2010.

- En revanche, les "crises alimentaires et humanitaires", "énergétiques" et "socio-politiques" ont été nettement plus mises en avant en 2011 qu'en 2009 et 2010.

Concluons ce court article en citant un politologue Béninois, Sanny AGNORO, pour qui, fort justement, ces crises "africaines" sont une "aberration politique" : "Résoudre les problèmes de développement en Afrique, revient essentiellement à résoudre l'équation crise alimentaire/crise énergétique. Parler de crise énergétique et de crise alimentaire en Afrique, en dépit de tous les atouts dont dispose le Continent est une aberration politique" (Lire absolument l'excellent article de Sanny AGNORO dans ouestaf.com). Qui dit mieux ? Aberration politique qui débouche souvent, bien malheureusement, sur des crises socio-politiques dramatiques en différents endroits de notre chère Afrique. Le cercle vicieux est là. Et, disons-le encore ici, si on n'y prend garde, ces crises alimentaires, énergétiques et socio-politiques qui frappent l'Afrique et qui mettent à rude épreuve son économie, peuvent être plus ou moins directement aggravées par la crise économique, monétaire et financière qui secoue en ce moment le monde occidental.